Translate

jeudi 26 novembre 2015

RECONSTRUIRE LE COUPLE ADAMIQUE - Rav Dynovisz


Intervention du 4 novembre 2015
 
Le premier projet est en route : reconstruire le monde c´est avant tout reconstruire le couple

LE GROUPE E.S.T. BNE ADAM - Rav Dynovisz


Intervention du 20 octobre 2015
 
Présentation du groupe de travail E.S.T
 
 
 

COURS VIDEOS DU RAV DYNOVISZ - site Bne Adam.Tv

 
LA MISSION DES BNE ADAM NON-JUIFS - 7 septembre 2015
 
Un cours indispensable qui explique aux non juifs bne adam ce qu´est le projet divin qui les concerne
 
 
 
JUIFS ET NON-JUIFS ADAMIQUES - LE COUPLE PARENT DU MESSIE - 9 septembre 2015
 
Ce cours révèle l'un des fondements les plus secrets et les plus profonds du judaïsme sur l´identite adamique complète et sur le rôle des nations et Israël dans l´avènement messianique
 
 
 
QUELLE DOIT ÊTRE L'ACTION D'UN BEN ADAM - 18 octobre 2015
 
La différence réelle entre religion et Torah. Quel est le vrai devoir de l´homme croyant dans ce monde ? En quoi consiste la vie d´un Ben Adam
 
 
 

samedi 1 août 2015

HODAYA

MIRACLES DE D.IEU DANS NOS VIES - HODAYA

 
 

G-D'S BLESSINGS IN OUR LIFE - HODAYA

 
 

MILAGROS DE DI-S  EN NUESTRA VIDA - HODAYA

 
 

ניסים בחיים שלנו - הודיה

 

LEYES UNIVERSALES, por Shirley DOBIN ROSENTHAL


La Torá tiene un mensaje para las naciones del mundo. Antes del alianza con Israel, el Eterno ya había establecido un convenio con los gentiles. En hebreo, a los no judíos se les conoce como "goim" este término no debe entenderse en forma despectiva. El mismo pueblo de Israel es mencionado en la Torá como "goi" (singular de "goim") ya que esta palabra significa "nación". El nombre correcto para los gentiles es Benei Nóaj, "Hijos de Noé" tal como a los judíos se les conoce como Benei Israel, hijos de Israel. Toda la humanidad desciende de este prestigioso personaje Noe. Noaj 

Cuando Di-s creó a Adam, le confirió seis leyes las cuales observar, despues del diluvio se agregó la 7°

Pequeño resumen que le desarrollaron para algunas entrevistas que se le realizo de lo que mas adelante se expone con más detalle Shirley Dobin Rosenthal Es profesora o Morá de tradiciones, costumbres y leyes del judaísmo, trabajó en varias escuelas de la red judía de México, fue coordinadora del Talmúd Torá Monte Sinaí por varios años. Fundadora, directora y coordinadora del Instituto Educativo Derej Emes, Yeshive Toiras Emes. Actualmente se desarrolla como ponente y conferencista dentro y fuera de México, en temas de superación personal, valores humanos, éticos, espirituales, tradiciones, costumbres y leyes judías, conduce el programa de Radio "La Torá" un enfoque para la vida cotidiana, colaboradora y miembro activo en diferentes organizaciones importantes de la comunidad. Directora del proyecto y Centro Ecoturistico Aliyá.

Además de todo lo que nombramos y mucho mas, Shirley, es una persona altruista, emprendedora y diseñadora, tiene su lado artístico muy interesante, diseña todo tipo de arte en varios materiales, es profesora el el colegio Atid de la comundad yencargada del centro de estudios judáicos de la misma. ganadora del galardón internacional excelsis global cualiti a la mujer de excelencia emprendedora y sobresalente en el año 2014

mardi 21 juillet 2015

TESTIMONY - TEMOIGNAGE - TESTIMONIO

FROM CATHOLIC, TO JEWISH WORKING WITH BNEI NOACH 


 DE CATHOLIQUE, A JUIVE ASSOCIEE AUX BNEI NOA'H


DE CATÓLICA, A JUDIA TRABAJANDO CON LOS BNEI NOAJ

 

הייתי קתולית, עכשיו אני יהודיה שעובדת עם בני נח



LA TORAH, ENSEIGNEMENT DE VIE
https://www.youtube.com/channel/UCxfcrmRzeLblLz6PXHDFBRw

DE CATHOLIQUE, A JUIVE ASSOCIEE AUX BNEI NOA'H - TEMOIGNAGE

Je suis née à Paris, de famille corse, catholique. Mais la religion ne m’intéressait pas. Simplement, je me sentais toute seule et, dans ma souffrance, j’ai toujours su que D.ieu est là, avec moi, qu’Il est mon Père qui m’aime et prend soin de moi, et je Lui parlais, dès toute petite.
 
Plus tard, avec les études de Droit et le travail, j’ai perdu ce contact et l’ai oublié.... je suis alors devenue très malade, de la souffrance qui était en moi, et dépressive. J’ai pensé qu’en quittant Paris et en vivant en Corse, je serais heureuse. Mais... nous transportons partout avec nous ce qui est en nous... Cette prise de conscience, et les premiers temps de vie à Ajaccio, furent donc très durs pour moi, jusqu’à ce qu’un jour, par une église protestante évangélique, j’entende le verset de Jérémie 29.11 où D.ieu dit (dans la traduction française que j’entendis à l’époque) « Je connais les projets que J’ai formés pour toi, projets de paix et non de malheur, afin de te donner un avenir et de l’espérance ». Tout d’un coup, la présence de Dieu et Son amour faisaient à nouveau irruption dans ma vie ! Il me redonnait le lien avec Lui ! Lisant, dans les Textes, que D.ieu interdit de faire des statues et représentations, et de se prosterner devant, je quittai l’église catholique pour les Protestants Evangéliques. Je créai même une librairie biblique, « la Source de l’Espérance » que j’ai gérée presque 10 ans : je voulais que tous connaissent cette Parole qui m’avait donné une telle espérance !
 
Je fus invitée à une semaine de séminaire sur les relations entre Juifs et Chrétiens ; entre la France et Israël. Ce fut un choc brutal pour moi (et pour nous tous), de découvrir les horreurs de ces 2000 ans d’histoire, au nom de ce qui était notre religion, ainsi que les mensonges actuels des médias, des politiques et des nations, contre Israël. J’ai alors créé un site internet pour dénoncer ces mensonges et injustices ; j’ai écrit de nombreux courriers aux politiques et médias, et des articles que d’autres sites publiaient aussi. Ce fut le début d’un combat que j’ai mené durant presque 10 ans, écrivant aussi deux livres (« Israël au cœur, tomes 1 et 2, éds Persée).
 
Puis, un jour, je reçus dans le cœur cette conviction, cet appel : « quitte tout pour servir Israël ». Je ne connaissais rien ni personne, en Israël, ni même la langue. Comment tout quitter, pour où, avec qui, quand, et pour quoi faire ?.... Je savais que je le ferais, mais je n’avais aucune idée de comment. Durant les mois qui suivirent, Dieu me donna un contact, puis un autre, puis ouvrit finalement la porte de Sar-El, les bénévoles de Tsahal : je vins donc, avec des Juifs de France, comme bénévole, deux semaines dans une base de l’armée. Ayant la conviction que c’était enfin « la bonne porte », je laissai mon travail et ma vie en Corse et arrivai en Israël en mai 2005, il y a un peu plus de 10 ans. Sar-El m’envoya comme bénévole dans des Maisons de Retraite, dans des services de personnes complètement dépendantes. Et, à différentes reprises, surtout pendant les guerres, je suis revenue dans une Base pour aider.
 
Après 6 ans de ce bénévolat, un ami m’invita un jour à un cours de Torah du Rav Dynovisz, à Jérusalem. Tout de suite, je « sus » que c’était la vérité et qu’Israël a, bien sûr, la véritable lecture des Textes. Je voulus quitter ce que je découvrais comme la « substitution » et une lecture mensongère. C’est alors que je fus invitée au Symposium des Bnei Noa’h, organisé par le Rav Cherki, à Jérusalem, en juillet il y a exactement 4 ans. J’ai immédiatement aimé cette conception de l’humanité, où chacun a sa place, Israël comme cœur d’un grand corps, et les personnes des Nations comme cellules des membres de ce corps. Moi aussi, je voulais m’y engager et y trouver ma place. Mais... quoi faire de tout ce que j’avais entendu pendant 58 ans ?!
 
C’est ainsi que j’arrivai, avec toutes mes interrogations. Au fil des mois, le Rav Cherki répondit à mes questions et me prêta l’excellent livre d’Avraham Livni, « le Retour d’Israël » qui acheva de me convaincre. Si bien qu’en novembre 2011, je m’engageai comme Bat Noa’h.
 
Il fut dur, bien sûr, de perdre pratiquement tous les amis et les contacts de toute une vie ! Et aussi tout l’engagement que j’avais, de soutien à Israël, par les sites qui me demandaient d’écrire pour eux, ou publiaient mes lettres et articles. Mais j’ai choisi la vérité, renonçant à tout le reste.
 
Peu à peu, un autre engagement s’ouvrit à moi, puisque le Rav Dynovisz me proposa d’enregistrer mon témoignage, puis de courts enseignements et exhortations pour les Bnei Noa’h et le Rav Cherki m’offrit d’intervenir à diverses reprises, notamment à son Symposium, à des radios ou même à la télévision israélienne ! Beaucoup m’écrivirent qu’ils avaient découvert leur propre identité, grâce à mes interventions, et voulaient aussi s’engager comme Ben ou Bat Noa’h. Je créai aussi un blog des Bnei Noa’h et une chaîne youtube. Il m’avait semblé tout perdre, mais D.ieu me redonnait, autrement.
 
Finalement, j’ai été Bat Noa’h deux ans. Un jour, soudain, quelque chose s’éveilla en moi : je voyais clairement que je faisais partie de ce peuple et de ce pays, je « savais » que c’était mon identité profonde et véritable. Et j’eus la conviction que je devais poursuivre mon chemin et me convertir.
 
A nouveau, il fallait tout laisser, mon nouvel engagement comme Bat Noa’h, et même le fait d’être « non-Juive et non-Israélienne soutenant Israël », comme je l’avais toujours proclamé. Mais c’était évident que je devais le faire. D’ailleurs, tous les amis juifs (qui me connaissaient depuis parfois 8 ou 10 ans), à qui j’annonçai par la suite ma décision, me dirent tous qu’ils avaient toujours su qu’un jour je me convertirais, mais ils ne me l’avaient pas dit pour que je puisse l’entendre moi-même.
 
Il y a donc maintenant un an et demi que je suis Juive, vivant dans un tout petit ichouv (village) du Goush Etsion (dans le territoire de Yehuda, en Israël). Peu à peu, j’y ai trouvé du travail. Mais comment m’engager encore ? J’avais toujours dans le cœur la conviction de reprendre mon blog des Bnei Noa’h, en plusieurs langues, et aussi ma chaîne youtube, également en plusieurs langues. Mais comment et pour dire quoi ? Ne sachant pas, j’attendais les « portes » que D.ieu allait m’ouvrir.
 
C’est alors qu’un groupe de femmes ‘Habad du ichouv me proposa d’étudier avec elles, le Shabbat, le livre de Rav Ginsburgh sur les Bnei Noa’h « Kaballah and Meditation for the Nations » en vue d’une action en faveur des Nations ! Pourtant, je ne suis ni ‘Habad, ni de langue anglaise ! Je le pris donc comme un encouragement venant de Dieu.
 
Parallèlement, les Bnei Noa’h francophones me contactèrent à plusieurs reprises, pour me proposer de faire partie d’un de leurs groupes fb des Bnei Noa’h, puis d’un autre, etc... Plusieurs y ont d’ailleurs publié mes témoignages vidéo, disant même parfois qu’ils étaient devenus Bnei Noa’h grâce à mon témoignage, ce qui contribua encore à m’encourager dans cette direction. Finalement, ils me proposèrent d’étudier avec eux, en skype, un autre livre, « the Divine Code » du Rav Weiner, avec le Rav Peres de Jérusalem. A plusieurs reprises, ils me demandèrent de prier pour eux, ou même d’aller au Kotel, pour eux ou pour les intentions qu’ils me confiaient. Des liens se sont tissés, de plus en plus profonds, de confiance et de réelle amitié ; puis aussi avec des personnes ou groupes d’autres langues.
 
C’est ainsi que j’ai été poussée à retravailler sur mon blog, y mettant l’information la plus large concernant les Bnei Noa’h, en diverses langues, afin de contribuer, moi aussi, à ce que des personnes du monde entier, cherchant aussi leur identité, puissent la trouver. Et j’ai recommencé à enregistrer des vidéos, en plusieurs langues, comme D.ieu me l’avait mis dans le cœur depuis plus d’un an. Et maintenant, j’écris ce témoignage, à la fois pour mesurer tout le chemin que D.ieu m’a fait parcourir et pour « fermer le cercle ». Surtout, pour qu’il serve d’encouragement à d’autres.
 
En effet, à plusieurs reprises, je m’étais engagée puis, par fidélité et obéissance à D.ieu, j’avais renoncé à un engagement, puis à un autre. Mais Lui savait très bien où, finalement, Il m’attendait : dans ce tout petit village, apparemment coupée de tout mais où je suis, en fin de compte, en lien avec le monde entier : après avoir cherché ma voie comme Catholique, puis Evangélique, puis Bat Noa’h, je suis finalement Juive, travaillant en association avec des Bnei Noa’h dans le monde entier, pour construire ensemble le grand Projet d’Hachem !
 
Que ce témoignage puisse encourager tous ceux qui cherchent leur identité et leur place, ou qui ont l’impression que les portes de leur vie se ferment ; ceux qui se disent qu’ils ont renoncé pour D.ieu, ou ont perdu.... Avec D.ieu, rien n’est jamais perdu ! Il a tout Son temps et, si nous le voulons et Lui obéissons, même si nous ne comprenons pas Ses chemins, Il nous fera arriver au bon endroit, dans le Plan qu’Il a pour nous et dont.... toutes les étapes précédentes font aussi partie ; elles étaient même toutes nécessaires à notre Service, et pour que soit constitué le grand puzzle de notre vie.
 
Que D.ieu vous bénisse tous.
Tsipora Hodaya Antonietti
Juillet 2015
 
Vidéo : DE CATHOLIQUE, A JUIVE ASSOCIEE AUX BNEI NOA'H - TEMOIGNAGE 
https://www.youtube.com/watch?v=r4WRUhaoSFY
 

lundi 6 juillet 2015

Du 17 Tamouz au 9 Av – Destruction et Construction

Enregistrement de la conférence du Rabbin Yoel Benharrouche pour le Centre Noachide Mondial du 30.06.13 sur le thème de la destruction et de la construction entre le 17 tamouz et le 9 av, et leur signification pour le monde et les noachides.

Le Rav Yoel Benharrouche est artiste peintre et enseignant notamment en Machon Meir.


Nous vivons a une époque ou nous réparons la faute des explorateurs. Le peuple d’Israël a finalement intégré le message qu’il y a une terre dans ce monde qui correspond au travail qu’il doit commencer à fournir parmi les nations. Car la lumière doit sortir de Tsion, le message doit être transmis à tous les êtres vivants – minéraux, végétaux, animaux et humains !
Les Bnei Noah participent à cet édifice qui est d’envergure beaucoup plus grande que la perte d’un simple Temple. Que ce soit bien compris. Israël n’est pas le seul peuple à pleurer SON Temple. Ca n’aurait pas de sens! Israël pleure LE Temple, parce que le Temple n’est pas seulement pour Israël, comme le dit le verset: « car Ma maison sera une maison pour tous les peuples ».

Why I decided to be a Bat Noah ? Pourquoi j'avais décidé d'être bat Noah ? ¿ Porque decidí ser Bat Noaj ? למה החלטתי להיות בת נח

Why I decided, 4 years ago, to be a Bat Noah?  (Tsipora-Hodaya Antonietti)
HaRav Cherki explained to us God's Vision and Plans for His humanity and I decided to be part of this wonderful and grandiose Project !!



Pourquoi j'avais décidé, il y a 4 ans, d'être bat Noah (Tsipora-Hodaya Antonietti)
en entendant le rav Cherki expliquer le Projet d'Hachem pour Son humanité, j'ai voulu faire partie de ce Projet grandiose !!



¿ Porque, hace 4 años, decidí ser Bat Noaj ? (Tsipora-Hodaya Antonietti)
El rav Cherki nos explicó los Planes de Dios para Su humanidad y quise ser parte de este Proyecto grandioso !!



למה, לפני 4 שנים, החלטתי להיות בת נח ? (ציפורה הודיה) 



CHAÎNE YOUTUBE : LA TORAH, ENSEIGNEMENT DE VIE
https://www.youtube.com/channel/UCxfcrmRzeLblLz6PXHDFBRw

samedi 4 juillet 2015

Réapprendre à penser - Message d'espérance (2 vidéos de Tsipora Hodaya Antonietti)

Réapprendre à penser :



 Message d'espérance :


Chaîne YOUTUBE "LA TORAH, ENSEIGNEMENT DE VIE"
https://www.youtube.com/channel/UCxfcrmRzeLblLz6PXHDFBRw

Il n'y a aucun Ben Noach en France ! - Un Tribunal ? N'importe quoi... (2 vidéos de Pascal Henri)

Il n'y a aucun Ben Noach en France !

 

Un tribunal ? N'importe quoi...
 

 
Chaîne YOUTUBE : "LES FILS DE NOE PARLENT AUX FILS DE NOE ET AU RESTE DU MONDE" https://www.youtube.com/channel/UCCFCZMVdZvq5odzyIpJ5CpQ


Las 7 Mitzvot de Bnei Noaj - Los caminos de Bnei Noaj - La presencia Divina y la naturaleza

por el Rav David Shalem

Las 7 mitzvot de Bnei noaj :

Las 7 mitzvot de Bnei noaj son en realidad mas de siete.
La etica natural y el comportamiento moral son anteriores a la aceptacion de las Mitzvot.




Los caminos de Bnei Noaj :

El apego a Di-s a diferencia de solo ir por las sendas de Di-s.
La aceptacion de los preceptos y la union trascendente.
El lazo trascendental otorga sentido y direccion a la vida.



La presencia Divina y la naturaleza :

 

Centro Noajida mundial
http://noahideworldcenter.org/wp_es/